Jean Blaye

Né en 1933, Jean Blaye exerce encore son métier avec un troupeau "joli". Ce mot revient dans sa bouche pour parler de ses brebis choisies pour la beauté de leurs cornes et leur rusticité. "Les brebis d'aujourd'hui, elles n'ont pas de cornes et elles font du lait !!!!!!!!!! ça me dépasse".

Sa cabane d'estive est restée modeste. Jean a souhaité qu'elle échappe à la modernisation pour constituer un témoin des anciennes cabanes.

La beauté de son troupeau s'illustre dans son ensonnaillage et dans sa collection de cloches, exposée à l'écomusée de Lourdios lorsqu'elles ne sont pas utilisées.

L'hiver, il estive à Oloron-Sainte-Marie et emprunte chaque jour, à vélo, le rond-point face au Mac Do.

Ses quelques vaches sont de races et de couleurs différentes, on y trouve la Blonde des Pyrénées, devenue rare, absorbée par la Blonde d'Aquitaine.

Nous l'avons rencontré en août 2014. Nous avons la joie de partager un film et un entretien dans lequel il donne beaucoup d'informations sur les sonnailles anciennes, la transhumance d'hiver, les races des bêtes, l'élevage.

jean blaye