Ariège

L'Ariège est historiquement un département d'estive. Les esquillers (sonnaillers) de Rivel (Aude) vendaient une partie de leur production auprès des éleveurs audois qui transhumaient en Ariège.Le cheptel est particulier par rapport aux troupeaux du Béarn.

La vache Gasconne, à robe grise avec les extrémités noires (bord des oreilles, pointe des cornes, queue, museau, sabots) et des yeux toujours impeccablement maquillés de noir, compose la majorité des troupeaux d'estive. Elle allaite un veau destiné à la boucherie, le "boeuf gascon", qui bénéficie du Label rouge. Assez peu visible dans les alpages, la Limousine est néanmoins majoritaire sur le département.

Les éleveurs passionnés ensonnaillent avec des Nay et de belles sonnailles anciennes. D'autres utilisent des cloches espagnoles et des "Chamonix" de Varrone Premana. Le manque de goût flagrant s'exprime dans l'utilisation de boulons ou de maillons de chaîne comme battant qui génèrent immanquablement un bruit de casserole.

Troupeau ensonnaillé principalement avec des Pyrénéennes espagnoles à Coumebière, au-dessus d'Aulus (Ariège). La séquence est sauvée par une Metale grave à la fin.

 

Un beau cheptel équin embelli les alpages avec les chevaux noirs de Merens.

 

Les brebis de race Tarasconnaise constituent les troupeaux d'ovins destinés à la viande.

Nous ne les avons pas encore étudiés.