Biron et Blanchet

On trouve des cloches d'église de Jean-Baptiste et d'Edouard Biron à partir de 1850. L'entreprise installe un magasin 237, rue Saint-Martin en 1870 et fond dans une rue perpendiculaire, 35, rue Aumaire. Il est remarquable de constater que des fondeurs soient revenus après les travaux haussmanniens aux mêmes emplacements : Osmond et son successeur Leroyer habitaient au 199 renumérotée 237 en 1852 et fondaient au 44, rue Aumaire.

Edouard Biron signait ses sonnettes et ses timbres d'horloge "E.Biron". La forme des sonnailles laisse supposer qu'il se servait dans l'Hérault et se contentait de revendre ces articles.

L'entreprise Biron a été rachetée par Blanchet en 1910. La fonderie est installée à Bagnolet. Elle se spécialise dans la fonderie d'art. Elle a cessé son activité en 2014.

On connait des cloches de petite dimension destinées aux maisons, mais les clochettes et les grelots provenaient apparemment de la fonderie Granier dans l'Hérault.

Gilbert Painblanc a mis en ligne deux catalogues sur son site.