Cayrol à Chalabre (Aude)

Cayrol, quincailler à Chalabre, fondait des clochettes et des grelots dans un atelier placé derrière son magasin, rue du bassin. On connait sa production à travers ses sonneaux où figurent sa marque "CAYROL CHALABRE", une croix sur chaque face et un numéro de taille. Les grelots sont pourvus de la marque et décorés de motifs végétaux. Nous n'avons jamais vu les clochettes rondes annoncées dans le papier à entête d'Isidore Cayrol.

Pierre Cayrol (1777-1829) était chaudronnier à Durfort dans le Tarn.

Son fils, Jean-Pierre Cayrol,  né le 29 janvier 1811, est connu comme fondeur de métaux Cours d'Aguesseau à Chalabre où il décède le 20 mai 1897 à l’âge de 86 ans.

Isidore Cayrol (1851-1927) utilise un papier à entête qui mentionne "Fonderie de cuivre, spécialité de grelots, sonnettes rondes et ovales".

En 1908, Laurent Cayrol (1885-1956) signe un courrier à l'entête d'Isidore Cayrol.

En juin1923, il utilise un facturier à son nom intitulé "fonderie de cuivre, quinquaillerie, métaux", mais le 31 juillet 1923 un courrier indique que l'entreprise s'appelle désormais "Laurent Cayrol, quinquaillerie, fers, métaux". Il n'est plus fait mention de fonderie et de cloches, on peut en déduire que Jean-Pierre et Isidore Cayrol sont les fabricants des sonneaux et des grelots "CAYROL CHALABRE".

 

La quinquaillerie a baissé définitivement le rideau le 31 décembre 1984 avec Jean Jalabert qui avait épousé Madeleine Cayrol (fille de Laurent Cayrol).

Sources généalogiques : Muriel Terret épouse Delorme

Cartes postales anciennes de Chalabre et de la quinquaillerie