Lili à Barcus

Quelques bergers de la vallée d'Aspe, l'écomusée de Lourdios, Daban à Nay, possèdent des cloches marquées Lili à Barcus où Lili de Barcus.
Ces cloches de forme allongée peuvent être des cuartiz, c'est-à-dire des cloches intégralement pointillées ou des "Picardes", terme français, qui peuvent être décorées de divers motifs végétaux.
Les recherches à Barcus n'ont révélé aucune famille Lili, ce qui laisse supposer qu'il s'agit d'un surnom. Les registres n'indiquent pas non plus d'esquilier ou de sonnetier. Néanmoins, l'activité d'esquilier pouvait être un complément pratiqué par un agriculteur ou un forgeron. La qualité du brasage traduit tout de même un savoir-faire important.