Iconographie des saints

Au Moyen Âge, la tradition veut que les évangélisateurs irlandais exerçaient leur ministère en tenant une sonnaille.

De nombreuses représentations de saint Antoine d'Égypte, considéré comme le fondateur de l'érémitisme chrétien, nous le montrent accompagné d'un cochon portant une sonnaille. Sur de nombreuses images, il porte lui-même la clochette.

Selon Émile Mâle, cette tradition date de la fin du XIVe siècle. Le cochon n'a rien à voir avec la vie du saint mais avec un ordre religieux fondé en Dauphiné en 1095 (les Antonins). On ne devait pas laisser les porcs errer dans les rues, à l'exception de ceux des Antonins, reconnaissables à leur clochette.

La sculpture sur bois et l'enluminure offrent des images qui témoignent de la popularité de saint Antoine. Elles révèlent aussi un panel de formes de sonnailles ou de cloches à main.

Saint Gildas ou Gweltaz en breton, abbé renommé du monde celtique chrétien, fondateur de l'abbaye de Rhuys est aussi représenté avec une cloche dans l' église Saint Gildas de Magoar, Côtes d'Armor. Réputé pour soigner la folie, il était fondeur de cloches.

La sonnaille semble être l'attribut de l'évangélisateur.